_Justice

Justice

Pour Montesquieu : “La justice est un rapport de convenance, qui se trouve réelle­ment entre deux choses ; ce rapport est tou­jours le même ; quelque être qui le considère, soit que ce soit Dieu, soit que ce soit un Ange, ou enfin que ce soit un homme. Il est vrai que les hommes ne voient pas toujours ces rap­ports […] Ainsi, quand il n’y aurait pas de Dieu, nous de­vrions toujours aimer la justice ; c’est à dire faire nos efforts pour res­sembler à cet être dont nous avons une si belle idée, et qui, s’il existait, serait nécessairement juste.
Quatre siècles plus tard, le pouvoir judiciaire devrait donc faire en sorte que tout le monde respecte le droit, droit qui, par nature, doit permettre aux citoyens de se respecter les uns les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *