Politique agricole commune (PAC)

La politique agricole commune s’est avérée catastrophique pour l’agriculture française. La France se retirera donc de ce dispositif et décidera souverainement de la politique qu’elle souhaite mener en matière agricole. Rappelons que prévue par le traité de Rome du 25 mars 1957 et entrée en vigueur le 30 juillet 1962, elle a couvert ce qu’on peut considérer à bon droit comme une quasi escroquerie : dans les années 70, le prix du quintal de blé était garanti. Que croyez-vous qu’il arriva ? Des chercheurs ayant mis au point une variété permettant une énorme augmentation du rendement à l’hectare, les gros céréaliers ensemencèrent des milliers d’hectares avec cette variété. Le hic était que le blé issu de cette variété n’était pas panifiable ! Nonobstant, les céréaliers touchèrent le prix garanti…

1 commentaire sur “Politique agricole commune (PAC)

  1. La politique agricole nationale devrait tenir compte, non seulement des produits, mais des conditions dans lesquelles ils sont produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *