_Recherche

Recherche

Pour du Bellay la France était “mère des arts, des armes et des lois” , c’est d’ailleurs ainsi qu’elle a pu apparaître à toute l’Europe pendant des siècles.
Au milieu et à la fin du XXième siècle, en dépit de sa position déclinante dans l’économie mondiale, depuis 1930 en fait, la France était encore capable d’émerveiller par ses prouesses dans l’aéronautique, dans l’automobile, dans le nucléaire, dans le rail, et même dans le domaine de la santé. Ses chercheurs faisaient encore partie de l’élite mondiale. Les noms de Pasteur, de Curie, de Poincaré, ou plus récemment de Mourou, de Pierre-Gilles de Genes, de Kastler en physique, de Dausset, de Guillemin ou de Montagné en médecine étaient encore des références.
Mais, sans des efforts considérables, à la fois dans l’enseignement et dans la recherche, cette position exceptionnelle de la France va disparaître à tout jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *