_Transport

Transport

Dès le second empire, puis dans l’entre deux guerres, le rail était l’une des plus grandes réussites de l’économie française. Dans la période dite des Trente glorieuses, le réseau ferroviaire, puis routier et auto-routier ont pu constituer l’une des fiertés de notre pays, tandis que le transport maritime reprenait aussi son essor, de même que le transport aérien avec le fleuron constitué par air-France une cinquantaine d’années après la glorieuse Aéropostale de Mermoz, St Exupéry, Guillaumet et tant d’autres.
Depuis une trentaine d’années, cette position est de plus en plus contestée, non seulement par la concurrence étrangère mais plus encore par le manque de vision des divers gouvernements successifs.
Notre transport ne peut être laissé à l’abandon, ni même végéter. Sans un transport digne de ce nom, à la fois intra et interurbain, dans le cadre d’un aménagement stratégique de nos territoires, métropolitains comme ultra-marins, et d’une vision à la fois nationale et internationale, l’industrie, le commerce, voire la vie tout court continueront à péricliter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *